Pages

mercredi 28 décembre 2016

Marcel Aymé : Le passe-muraille

Marcel Aymé par Jean Marais
C'est une des plus célèbre nouvelle de Marcel Aymé.

" - Monsieur, vous êtes un voyou, un butor et un galopin."
Dutilleul posséde le don singulier de passer à travers les murs sans en être incommodé. Il porte un binocle, une petite barbiche noire, et il est employé de troisième classe au ministère de l'Enregistrement.
Dans un premier temps, il profite d'abord de son don pour rendre fou son chef de service. Dans un deuxième temps, il commet des vols dans les plus grandes banques et bijouteries, signant du nom de « Garou Garou ». " Ce Garou-Garou, disaient-ils, est un homme formidable, un surhomme de génie" Il se fait volontairement arrêter pour démontrer à ses collègues de bureau qu'il est bien Garou Garou et est incarcéré à la prison de la Santé. Quittant plusieurs fois sa cellule (pour emprunter des livres dans la bibliothèque du directeur de la prison ou aller déjeuner au restaurant), il s'évade définitivement. Il pense partir pour l'Égypte mais tombe amoureux d'une femme mal mariée qu'il a croisée dans la rue. Mais une nuit, alors qu'il quitte la chambre de sa conquête, il perd son incroyable don pour se retrouver prisonnier d'un des murs de la maison.

Il y a peu, j'ai vu une adaptation moderne de cette nouvelle dans le Paris d'aujourd'hui   avec Deny Podallydes sur Arte qui m'a enchantée. Dans cette comédie fantastique, le réalisateur Dante Desarthe métamorphose Dutilleul, un homme doux, naïf, et tendre  en super-héros. C'est magnifiquement réussit !!!

1 commentaire:

Karine a dit…

Souuuuuvenir! J'ai bien envie de relire d'ailleurs!