Pages

dimanche 29 mai 2016

CLAUDE MILLER : La petite voleuse


Adaptation d'un scénario posthume de François Truffaut. 
 L'ombre du réalisateur des400 Coups est sensible, elle est palpable. L'on retrouve son univers, Claude Miller fait un clin d'œil avec le petit chat  du petit déjeuner de la Nuit Américaine 

Charlotte Gainsbourg : Janine Castang (le même nom de famille que dans l'effrontée)
Didier Bezace : Michel Davenne
Simon de La Brosse : Raoul
Clotilde de Bayser : Séverine Longuet

Janine vit chez son oncle et sa tante qui lui manifestent peu d'amour. Elle rêve de luxe et d'amour et, n'ayant pas les moyens de se payer cette vie. Elle  se met à voler de l'argent et des objets luxueux. Un jour, elle quitte l'école et trouve un emploi de bonne chez 
une famille bourgeoise les Longuet. Rapidement elle va  nouer une liaison avec un homme marié plus âgé qu'elle, Michel, un intellectuel qui tente de l'aider socialement en l'inscrivant à une école de dactylographie. 

Elle  rencontre Raoul, un jeune homme de son âge, lui aussi voleur, lui aussi ayant eu une enfance malheureuse et qui rêve de devenir champion de moto. La ressemblance entre leurs vies respectives fait qu'elle s'attache à lui. Michel s'en aperçoit et la quitte. Arrêtée sur une plage où elle et Raoul faisaient du camping sauvage, Janine est envoyée chez les bonnes soeurs. Elle s'évade mais découvre qu'elle est enceinte de Raoul.....


Charlotte Gainsbourg après le succès de l'effronté est toujours aussi touchante. Elle  est fragile, gauche, lumineuse, bouleversante. Elle crève l'écran. La petite voleuse est un film magnifique sur l'adolescence,  plus précisément le moment où il faut grandir et devenir adulte. J'avais vu le film à sa sortie, le revoir est un immense plaisir de fraicheur et d'insouciance. 

Aucun commentaire: